Cancer de la plèvre : symptômes, traitement et progression scientifique

Le cancer, cette maladie qui fait un grand souci médical, est souvent perçue comme « la pire des maladies ». Le cancer touche plusieurs organes du corps (la peau, les seins, le sang, etc.). Certains sont plus agressifs que d’autres et le cancer de la plèvre figure parmi les cancers les plus graves.

L’aspect le plus inquiétant du cancer de la plèvre réside dans sa propagation rapide dans le corps. Son évolution mènera malheureusement au décès précoce de la personne touchée.

C’est quoi le cancer de la plèvre?

Le cancer de la plèvre, appelé aussi « mésothéliome », est une tumeur maligne rare qui affecte la plèvre.

Où est située la plèvre ?

La plèvre est une membrane séreuse délimitant les poumons et la cage thoracique. Elle est composée de deux feuillets : le feuillet “plèvre viscérale” ou “plèvre pulmonaire” qui couvre la face externe des poumons et le feuillet “plèvre pariétale” qui recouvre la paroi interne de la cage thoracique.

Il existe 2 types du mésothéliome

Pour le mésothéliome, on distingue entre :

Le cancer primitif de la plèvre (mésothéliome pleural malin) : le développement des cellules anormales débute au niveau de la plèvre.

Le cancers secondaire de la plèvre : (métastases pleurales) : d’autres types de cancer (comme le cancer bronchopulmonaire ou le cancer du sein) se développent dans le corps pour toucher enfin la plèvre.

Cause

Pour le cas du cancer primitif de la plèvre, la cause est bien déterminée; c’est l’exposition prolongée à l’amiante.

Et qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un silicate fibreux utilisé pour sa propriété résistante au feu et aux agressions chimiques et sa propriété isolante. Il est exploité dans l’isolation thermique, la fabrication des câbles électriques, des canalisations…

L’exposition à l’amiante pourrait provoquer un cancer de la plèvre dans 20 à 30 ans. L’amiante est interdite dans certains pays comme la France.

Quelle espérance de vie avec un cancer de la plèvre ?

L’espérance de vie moyenne pour le mésothéliome pleural malin, après traitement, est d’environ 18 mois ; puisque ce tumeur peut se former à proximité ou se propager dans des organes vitaux tels que le cœur et les poumons.

Les principaux facteurs liés à la survie sont l’âge, le sexe, le stade, l’histologie et le traitement.

Comment détecter le cancer de la plèvre ?

Pour détecter ce type de cancer, plusieurs examens peuvent être imposés à cause de ses symptômes similaires à de nombreuses autres maladies. Mais, le diagnostic repose principalement sur l’examen clinique et la radiographie (pour détecter l’épanchement pleural).

Les examens possibles sont :

  • les tests de la fonction pulmonaire ;
  • l’examen des antécédents d’exposition à l’amiante ;
  • la ponction-biopsie pleurale: prélever et analyser un fragment d’un feuillet de la plèvre ;
  • la thoracoscopie : atteindre la cavité thoracique et visualiser la plèvre à l’aide d’un endoscope.

Les symptômes du cancer de la plèvre

Comme on l’a déjà indiqué, les signes du mésothéliome ne sont pas spécifiques et peuvent passer inaperçus dans les premiers stades du développement du cancer. Généralement, les symptômes sont :

L’épanchement pleural : c’est une accumulation anormale de liquide dans la cavité pleurale qui cause une dyspnée et parfois accompagnée par une douleur thoracique.

  • Le toux persistant
  • La voix devient rauque

Les traitements du cancer de la plèvre

Comme tout autre cancer, la détection précoce du cancer de la plèvre permet une meilleure prise en charge.

L’intervention chirurgicale : la pleuro-pneumonectomie

Dans le passé, une thérapie opératoire n’était jamais utilisée pour traiter un carcinome pulmonaire compliqué en métastase pleurale, mais la piste thérapeutique n’a pas prouvé de résultats convaincants sur le cancer ni sur la qualité de vie des patients. Pour le mésothéliome, une pleuro-pneumonectomie est devenu alors envisagée.

La pleuro-pneumonectomie consiste à en une thoracotomie et une dissection entre la plèvre et les côtes, où on emporte ensuite en bloc le diaphragme, le péricarde, et le poumon. Enfin, on reconstruit le péricarde et le diaphragme par filet synthétique. Cette opération se fait en combinaison avec une chimiothérapie et une radiothérapie.

La chimiothérapie

C’est le traitement de référence qui se fait par voie orale ou par injection. En stade tardif ou en cas d’impossibilité d’intervention chirurgicale, la chimiothérapie devient alors obligatoire. Bonne nouvelle ! Les résultats de la chimiothérapie peuvent être améliorés avec l’immunothérapie. Cette association dans le traitement des cancers de la plèvre continue de progresser et de nous impressionner.

La recherches est continue pour le traitement du mésothéliome

Le traitement du cancer de la plèvre est en progrès continu. Avec le développement de la thérapie systémique, y compris la thérapie ciblée et la thérapie immunitaire, les recherches ont réussi à prolonger significativement la survie des patients.

Certaines recherches sont encore sous étude clinique ; parmi lesquelles, une étude sur le traitement par les statines (une classe d’hypolipémiants utilisés pour traiter la cholestérolémie) a prouvé des meilleurs résultats chez les patients atteints du mésothéliome pleural malin traités par des inhibiteurs de PD-1 (protéine de mort cellulaire programmée 1).