Santé

8 conseils pour éviter le diabète

Vous n’êtes pas diabétique ; pourtant, vous cherchez comment éviter le diabète car vous pensez être à risque. Peut-être parce que vous avez un proche diabétique ou que vous venez de découvrir que vous êtes prédiabétique.

Avez-vous peur du diabète ?

Si vous l’êtes, nous comprenons très bien votre crainte. Le diabète est une maladie chronique très ennuyeuse. C’est aussi une cause majeure d’handicap, de diminution de la qualité de vie et de décès.

Heureusement, devenir diabétique ne se produit pas du jour au lendemain. Il faut alors agir le plus tôt possible pour prévenir le diabète.

Alors Comment éviter le diabète ? C’est ce que vous allez découvrir à travers cet article.

Avant de savoir comment éviter le diabète

Le diabète se définit par une hyperglycémie chronique. Il n’existe pas un diabète mais plusieurs types de diabète. Parmi les plus connus et les plus fréquents, on distingue principalement trois types de diabète.

Le diabète gestationnel :

C’est le diabète de la grossesse. Il survient chez la femme enceinte  à n’importe quel moment de la grossesse et disparaît le plus souvent après l’accouchement. Bonne nouvelle ! Le nouveau-né ne sera pas diabétique.

Eviter le diabète gestationnel est encore difficile. Certaines femmes le développeront en dépit des moyens de prévention qu’elles adoptent. La grossesse est une situation diabétogène. Mais les mesures préventives permettent de limiter l’impact de ce diabète sur la mère et le fœtus.

Le diabète de type 1 :

Le diabète de type 1 touche environ 6 à 9% des personnes diabétiques. Il peut se développer chez les enfants, comme chez les adolescents ou les adultes jeunes.

C’est un diabète qui survient brutalement. On ne sait pas exactement ce qui déclenche cette destruction ni quand elle débute. Il est due à la destruction des cellules bêta pancréatiques ce qui aboutit à une carence absolue en insuline.

Au jour d’aujourd’hui, il n’existe aucun moyen sûr et efficace pour éviter cette maladie. Cette pathologie ne peut pas être prévenu malgré le grand nombre de travaux de recherche scientifique.

Le diabète de type 2 :

Ce type représente environ 90 % de l’ensemble des personnes ayant le diabète. Il est lié à l’excès pondéral, à la sédentarité, ainsi qu’à l’origine ethnique et aux antécédents familiaux. Il survient généralement après l’âge de 40 ans. Mais aujourd’hui, il est observé chez les enfants et les jeunes adultes en raison de la prévalence croissante de l’obésité.

Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 est une maladie insidieuse et sournoise. Il est précédé d’une phase de dérèglement glycémique plus ou moins longue (5 à 10 ans). Bonne nouvelle ! Cette phase est réversible. Il est possible à ce stade de retarder voire d’éviter le virage diabétique.

C’est le type de diabète qu’on peut éviter par excellence. L’efficacité de la prévention du diabète de type 2 a été clairement démontrée dans les essais cliniques depuis 23 ans. Le premier essai a débuté en Chine en 1997. Les données ont montré que les règles hygiéno-diététiques intensives ont permis de réduire l’incidence de diabète de 43 % à 20 ans.

Par conséquent, le diabète de type 2 est une maladie dont la survenue peut être prévenue chez toute personne à risque.

Comment éviter le diabète si vous êtes à risque ?

Consulter votre médecin traitant pour prévenir le diabète

Si vous avez un doute ou votre test indique que vous êtes à risque, il est nécessaire de consulter votre médecin traitant. Ce dernier :

  • Vous examinera
  • Evaluera votre risque de diabète de type 2 et des autres maladies métaboliques
  • Prescrira les tests biologiques adéquats
  • Prescrira des traitements pharmacologiques si nécessaire.
  • Déterminera la fréquence des contrôles ultérieurs

Avoir un entretien nutritionnel 

La consultation d’un diététicien ou d’un médecin nutritionniste est primordiale pour éviter le diabète. L’approche de l’entretien motivationnel est à l’origine du succès de leur programme d’éducation. Ce professionnel de santé vous accompagnera avec une prise en charge personnalisée. Il vous aidera à fixer des objectifs adaptés et réalistes. Il vous encouragera régulièrement. Ceci conditionne votre adhésion durable aux prescriptions diététiques afin d’éviter le diabète.

Changer de mode de vie 

Perdre du poids

La perte pondérale est le gold standard dans la prévention du diabète de type 2. Un amaigrissement de 7% du poids initial est l’objectif minimal à atteindre. Il n’est pas recommandé de perdre plus de un kilo par semaine.

La perte de poids doit être progressive et durable, sans effet yoyo. Aussi, les aliments qui font gagner de poids sont généralement déconseillés pour un diabétique.

Pour perdre du poids et éviter de déclencher un diabète, il est préconisé de :

  • Adhérer à un régime alimentaire hypocalorique : Nous vous conseillons de réduire votre apport calorique à raison de  500 à 1000 calories par jour au détriment des aliments lipidiques et des aliments à index glycémique élevé.

  • Minimiser votre consommation de sucre notamment en saccharose et en fructose.

  • Limiter la consommation des aliments industriels et des céréales raffinées.

  • Diminuez votre apport en gras, charcuterie et viande rouge. 

Faire une activité physique

L’action thérapeutique de l’activité physique est indépendante de la perte pondérale due au régime hypocalorique. De plus, elle facilite le maintien de la perte de poids.

selon la fédération des diabétiques, 150 minutes par semaine d’activité physique modérée permettent d’éviter le diabète.

La durée de votre séance d’exercice doit être de 30 à 45 minutes en privilégiant en premier lieu la marche rapide.

L’association des activités d’endurance (marche, natation, vélo) et de résistance (activité de musculation) est  la meilleure formule d’activité physique pour éviter le diabète.

Faire le plein de nutriments

Le diabète peut être la conséquence d’un ou de plusieurs déficits nutritionnels. Les carences nutritionnelles fréquemment observées chez le diabétique sont les carences en vitamine D, vitamine B, magnésium, chrome et le zinc.

Faire le plein des nutriments est bel et bien synonyme d’une alimentation équilibrée, variée et diversifiée. Sans oublier de sortir pour vous exposer au soleil !

Au besoin, votre médecin peut vous prescrire des compléments alimentaires. 

Bien Dormir

Le manque de sommeil ou sa mauvaise qualité endommage votre métabolisme glucidique. Ceci explique en outre la vulnérabilité des travailleurs de nuit au diabète de type 2.

Le sommeil doit être idéalement compris entre 6 et 9 heures par jour pour éviter le diabète.

Certaines règles d’hygiène du sommeil sont à respecter pour bien dormir.

Minimiser votre stress

Le stress permanent contribue à augmenter la résistance à l’insuline. Il favorise par conséquent le développement du diabète de type 2.

Il faut donc tout faire pour bien gérer votre stress.

Arrêter le tabac et l’alcool

Le lien entre le tabagisme et le diabète de type 2 est bien établi.  Le risque augmente proportionnellement au nombre de cigarettes consommées par jour.

Bien que la consommation modérée d’alcool puisse réduire le risque de diabète, l’inverse est vrai pour les personnes qui boivent de plus grandes quantités d’alcool.

Tout compte fait

Le diabète est une maladie très grave. Contrairement au diabète de type 1  et au diabète gestationnel, le diabète de type 2 est une maladie évitable. Ne le laissez pas vous prendre par surprise. Prenez-le de vitesse. Les affaires dont on ne s’occupe pas finissent toujours par s’occuper de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.