Rôle de l’insuline rapide et types d’injection pour le diabète de type 1

L’insulinothérapie est un traitement du diabète par injection de l’insuline, souvent de type 1 et parfois de type 2. Chez une personne non diabétique, l’insuline est sécrétée de manière continue. Mais, pour une personne diabétique nécessitant cette injection, l’insuline et ses analogues, sont commercialisés sous plusieurs formes (flacon, cartouches et stylo) et peuvent être de l’insuline lente ou rapide.

Définition de l’insuline

L’insuline est une hormone naturellement produite par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas. Chez une personne normale, l’insuline est sécrétée de manière continue pour réguler le taux de glucose ( glycémie) dans le sang. En effet, l’organisme produit la quantité nécessaire d’insuline en fonction des besoins et des aliments consommés.

Rôle de l’insuline

Chez les personnes non diabétiques et après un repas, contenant en particulier les glucides et les sucres, il y aura une augmentation du taux de glucose dans le sang. En réponse à ce fait, le corps sécrète normalement de l’insuline. Alors, la glycémie peut augmenter légèrement, puis revient à un taux normal, et le glucose en excès est transformé en réserves et en énergie.

Ce système ne fonctionne pas convenablement chez les personnes diabétiques. Cependant, il peut être contrôlé de différentes manières.

Quand l’insuline est indiquée ?

Pour le diabète de type 2, les médecins favorisent le changement de mode de vie du patient (alimentation, sport, habitudes alimentaires, etc.) en premier lieu. Quant aux personnes atteintes du diabète de type 1, il y aura un recours systématique vers l’indication de l’insuline. Pourquoi? Parce que tout simplement, l’organisme ne produit pas d’insuline pour régler de façon automatique sa glycémie.

En cas de type 2, l’insulinothérapie n’est prescrite qu’après une complication de la maladie empêchant une production suffisante de l’insuline (insulinopénie).

Traitement par insuline

La personne avec le diabète de type 1 doit s’injecter de l’insuline plusieurs fois par jour ou utiliser une pompe à insuline, afin d’imiter le fonctionnement normal du pancréas.

Les femmes enceintes qui présentent un diabète gestationnel peuvent elles aussi avoir besoin d’injections d’insuline.

Dans le cas du diabète de type 2, le médecin prescrit généralement une bi-thérapie, par prise d’antidiabétique et une injection d’insuline le soir dans le but d’obtenir des glycémies à jeun inférieures à 1,20 g/l.

Schéma d’injections de l’insuline

Le pic d’action des insulines lentes (NPH) nécessite entre 6 et 10 heures pour se produire après l’injection, donc il est préférable de faire la au moment du coucher. Ainsi le pic tombe-t-il avec le réveil, le moment où les besoins physiologiques d’insuline sont les plus hauts.

Quand injecter l’insuline rapide ?

Dans la plupart des cas, le patient n’arrive pas à bien pratiquer les consignes du médecin à cause du rythme de vie et des mauvaises habitudes. Alors l’injection de l’insuline lente seulement ne suffit plus, et il faut introduire une injection de l’insuline rapide (ou analogue rapide) au petit déjeuner et au dîner afin de maîtriser le profil glycémique (insuline prandiale), et/ou une autre injection correctrice pour corriger une glycémie trop élevée.

Quelles sont les formes de l’insuline rapide injectable disponibles ?

Sur le marché, il existe plusieurs laboratoires fournissant des injections de l’insuline rapide, majoritairement un analogue, dont on cite :

Humalog®

C’est une solution aqueuse, limpide, incolore et injectable à 100 unités/mL fournie en flacon de 10 mL, à utiliser avec une seringue appropriée (graduée à 100 unités) ou comme des cartouches de 3 mL, à utiliser avec un stylo réutilisable Lilly.

Novorapid®

Novorapid® existe sous quatre formes commercialisées d’injections aqueuses, limpides et incolores dont :

  • le NovoRapid flacon, une solution limpide, incolore, aqueuse et injectable sous-cutanée (SC) ou intraveineuse (IV) à 100 unités/ml ;
  • le NovoRapid FlexPen, une solution injectable SC à 100 unités/ml via des cartouches de 3 ml en stylo injecteur multidose prérempli jetable ;
  • le NovoRapid Penfill, une solution injectable SC à 100 unités/ml via des cartouches de 3 ml ;
  • le NovoRapid PumpCart, une solution injectable SC à 100 unités/ml via des cartouches de 1,6 ml.

Apidra®

Il est fourni en:

  • flacon de 10 ml: une solution (aqueuse, claire, incolore) injectable SC, IV ;
  • cartouche : une solution (aqueuse, claire, incolore) injectable SC via des cartouches de 3 ml;
  • stylo prérempli SoloStar® : une solution injectable (aqueuse, claire, incolore) SC via des cartouches de 3 ml, scellées dans un stylo prérempli jetable.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de VIDAL.