cancer-du-sein

Dépistage du cancer du sein et mammographie diagnostique

La mammographie est un type de radiographie qui permet d’obtenir des images de l’intérieur du sein et de confirmer le soupçon de l’existence d’une tumeur, c’est pourquoi on l’appelle une mammographie diagnostique.

Quelle est la différence entre mammographie diagnostique et mammographie de dépistage ?

Bien que la mammographie soit conseillée d’être effectué chaque 2 ans pour une femme à risque modéré à sévère après 50 ans, la mammographie diagnostique n’est demandée que si le médecin gynécologue, la sage-femme ou toute personne spécialisée détecte une bosse ou une anomalie pendant la palpation du sein.

La mammographie de dépistage permet un diagnostic précoce de la tumeur et d’optimiser ainsi sa prise en charge. C’est pourquoi il ne faut pas attendre l’apparition d’une anomalie pour se faire une mammographie. D’ailleurs, plusieurs pays comme la France mettent en place des dépistages organisés, comme celui du mois d’octobre (Octobre Rose). Cependant, il n’y a aucune différence entre les deux mammographies en termes techniques.

Qui consulter en cas de suspicion de cancer du sein?

En cas de doute, il faut consulter un gynécologue (mais aussi parfois généraliste ou encore sage-femme). Le diagnostic du médecin commence par un examen clinique par une palpation du sein. Cette étape est très instructive pour détecter une anomalie, évaluer sa taille, sa consistance, sa mobilité et si elle fait référence à d’autres pathologies que le cancer du sein (kystes, mastose…). S’il est nécessaire, il vous demandera une mammographie diagnostique.

Dépistage et détection du cancer du sein avec la mammographie

La mammographie utilise les rayons X pour détecter d’éventuelles anomalies. Elle peut être pratiquée sur l’un des deux seins, appelée mammographie unilatérale, ou sur les deux seins en même temps, mammographie bilatérale, selon la localisation des symptômes.

Comment se passe le dépistage du cancer du sein par mammographie ?

L’examen total pendant une mammographie dure environ 15 minutes, et se fait en plusieurs étapes.
Tout d’abord, pour réaliser cet examen, la patiente est installée debout, torse nu, dans la cabine de radiologie.

Étapes:

  • Le sein est coincé sur deux plaques qui l’aplatissent de haut en bas. Les plaques exercent une pression, un peu désagréable, pour obtenir une bonne qualité d’image et moins d’irradiation. Cette étape dure moins d’une minute pendant laquelle il ne faut ni bouger ni respirer.
  • Le technicien contrôle le mammographe (appareil de la mammographie) à distance.
  • La radiographie est enregistrée et les plaques se relâchent.
  • L’appareil pivote à 45° pour placer le sein à côté et réaliser une deuxième image en oblique.
  • Les mêmes étapes seront répétées sur l’autre sein si demandé.
  • Le technicien récupère les images obtenues, vérifie leur qualité et refait l’une d’elles si nécessaire, pendant ce temps vous devez patienter dans la salle de radiologie.

le dépistage du cancer du sein par mammographie

La mammographie est-elle douloureuse ?

Comparée à d’autres types d’imageries, la mammographie s’avère douloureuse, c’est qui explique pourquoi plusieurs femmes évitent d’effectuer une mammographie de dépistage. Il est peut-être rassurant pour vous de savoir que la durée d’une pression douloureuse ne dépasse pas les 15 secondes.

Quels sont les risques de faire une mammographie ?

Les recherches sur l’exposition aux rayons X d’une mammographie ont montré qu’elle présente 40 % en moins d’exposition que la radiographie de la colonne vertébrale par exemple. Les autorités de la santé estiment qu’en comparaison avec le risque de développer un cancer du sein infiltrant et les traitements agressifs qu’il exigera, le risque d’exposition aux rayons X lors d’une mammographie tous les deux ans est négligeable.