grossesse

Stress et Grossesse : causes et risques

La grossesse est une période marquée par de nombreux changements. Ces changements peuvent paraitre parfois agréables, avoir un ventre rond ou la sensation d’un coup de pied du fœtus au 3ème trimestre ; mais ils viennent aussi d’installer de nouvelles contraintes et plus de stress dès le premier jour de grossesse. Se sentir stressée est alors assez courant pour une femme enceinte et qui peut se développer pour menacer un déroulement normal de cette période importante.

Le stress pendant votre grossesse

Le stress est mauvais pour la santé, ça on le sait tous et il l’est d’autant plus inquiétant chez la femme enceinte. Une femme enceinte sur trois n’est pas consciente des risques que pourrait engendrer le stress sur elle et sur son futur bébé. En effet, cet état d’anxiété peut affecter le développement normal du fœtus, l’accouchement et même causer une naissance prématurée.

Des recherches ont prouvé que la majorité des femmes enceintes participantes ont vécu un ou plusieurs types de stress :

  • un stress psychosocial prénatal (78 % faible à modéré, 6 % élevé),
  • une dépression,
  • un trouble de panique,
  • la consommation de drogues,
  • la violence domestique.

Comment le stress peut affecter le bébé ?

Le stress peut affecter le bien-être du fœtus par un mécanisme simple : il incite le cerveau pour générer les hormones du stress (comme le cortisol) qui sont capables de s’infiltrer dans la barrière placentaire et d’acquérir le sang du bébé.

Ce stress est généralement lié aux fortes émotions de peur et d’irritabilité. Cependant, le stress d’adaptation, celui imposé quand on apprend qu’on est enceinte, est une réaction psychique tout à fait normale.

Qu’est-ce qui peut causer le stress pendant la grossesse ?

Les causes du stress peuvent se différer d’une femme à une autre, mais on peut identifier certaines causes courantes pendant la grossesse :

  • Le changement hormonal impose un inconfort matinal tel que les nausées, la constipation et le mal de dos et de jambes.
  • Quoi manger et boire et comment marcher et dormir ne sont plus un quotidien assez évident pour une femme au premier trimestre de la grossesse en particulier.
  • Des changements et des sautes d’humeurs rendent une femme enceinte vulnérable aux facteurs extérieurs stressants.
  • Une femme enceinte s’inquiète souvent du bien-être de son fœtus et du déroulement de l’accouchement.
  • Au travail et en se rapprochant de la date de l’accouchement, une femme peut avoir à bien gérer son temps restant avant le congé de maternité.
  • Lorsqu’une femme reçoit la bonne nouvelle, et qu’elle soit dépendante au tabac ou à l’alcool, elle devrait alors l’arrêter immédiatement ce qui peut bouleverser son humeur.
  • Plusieurs femmes enceintes subissent aussi des agressions physiques ou sexuelles par leurs conjoints.
  • Des événements négatifs ou des catastrophes peuvent surgir dans la vie. Une maladie grave, le décès d’une personne proche, des ouragans ou même des attaques terroristes, peuvent causer un état d’anxiété aggravé qui nécessite un soutien social et médical.

Stress et grossesse : les risques pour le fœtus

Le premier risque du stress identifié chez les femmes enceintes est l’accouchement prématuré, qui peut engendrer un retard de croissance ou une pathologie cardio-vasculaire par exemple chez le nouveau-né.

Le stress peut aussi être à l’origine de pathologies infectieuses ou des voies respiratoires. Parmi les hypothèses, une étude de l’Université de Vérone en collaboration avec une unité de l’Inserm a montré que le stress durant la grossesse est lié à un risque accru de 70% d’asthme et de rhinite allergique et de 50% d’eczéma pour le futur enfant.

D’autres effets ont également été notés en particulier dans le domaine cognitif et comportemental liés à l’altération du développement du système nerveux. A savoir que les périodes les plus vulnérables de la grossesse sont le 1er et le 3eme trimestres.

Comment gérer son stress pendant la grossesse ?

Une femme enceinte doit d’abord identifier son stress, sa cause et l’admettre en tant qu’un trouble à gérer ; c’est en fait la première clé vers une bonne gestion du stress.

Voici alors quelques conseils à suivre :

Optez pour une hygiène de vie saine : mangez des aliments sains, dormez bien et suffisamment et faites des activité physique. Un effort physique modéré est bénéfique pour la future maman et son bébé.

Demandez de l’aide pour réaliser les tâches assez pénibles et éloignez-vous de la routine ménagère.

Pratiquez des activités de relaxation, telles que le yoga ou la méditation plusieurs fois par semaine.

Suivez un cours à distance ou en présentiel dédié aux femmes enceintes (cours de respiration et de relaxation par exemple).

Planifiez à l’avance, au travail et pour les courses ; cela peut vous aider à se détendre.

Restez dans un bon entourage de soutien social, avec votre partenaire, votre famille et vos amis.

Parlez-vous de ce que vous gêne le plus, à votre partenaire, à un ami ou même à un psychologue.

Si vous êtes en état de dépression ou de choc, demandez l’aide d’un psychologue immédiatement.