cancer-du-sein

Trodelvy : le nouveau traitement du cancer du sein triple négatif bientôt en France

L’Octobre Rose est devenu enfin rose en France ; l’espoir est “Trodelvy”. C’est le nom d’un traitement nouvellement annoncé par les autorités de santé françaises pour les patientes atteintes de cancer du sein triple négatif. Ce cancer connu comme l’un des cancers les plus agressifs, et qui représente environ 15% des cas de cancers du sein, pourrait être enfin battu.

Le traitement sera mis à disposition à partir du 1er novembre.

Selon le communiqué de HAS (la Haute Autorité de Santé) publié le 6 septembre,

La HAS accorde une autorisation d’accès précoce du Trodelvy pour un an, ce qui implique une mise à disposition du traitement par le laboratoire dans les deux mois. La durée de cette autorisation d’accès précoce devrait permettre de répondre aux besoins de l’ensemble des patientes concernées en attendant l’aboutissement de la procédure d’obtention d’une autorisation de mise sur le marché…

Qu’est-ce que Trodelvy?

Le Trodelvy est un médicament fabriqué par le laboratoire américain Gilead dont la substance active est le sacituzumab govitecan.

Il s’agit d’un traitement à thérapie immunitaire ciblée (immunothérapie), c-à-d il est sélectif et s’attaque aux cellules cancéreuses en repérant chez elles une cible précise (les gènes dans son cas) et en épargnant au maximum les cellules saines. Cela se fait par des anticorps conjugués à une chimiothérapie (anticorps drogues-conjugués).

Le Trodelvy est le premier traitement, hors COVID, qui bénéficie de la réforme du mécanisme d’accès précoce au marché pour les médicaments innovants.

Qu’est-ce que le sacituzumab govitecan?

L’article scientifique sur Trodelvy, publié le 20 avril 2021 dans le journal scientifique Oncology Times, explique c’est quoi ce sacituzumab govitecan:

Le sacituzumab govitecan est un conjugué anticorps-médicament composé d’un anticorps monoclonal humanisé antitrophoblaste de surface cellulaire 2 (Trop-2) (hRS7 IgG1 κ ou sacituzumab) lié à un inhibiteur de la topoisomérase 1 (SN-38) par un linker clivable. Pour chaque molécule d’anticorps sacituzumab, il existe en moyenne 7 à 8 molécules de SN-38. Le SN-38 est le métabolite actif de l’irinotécan. La fraction anticorps du sacituzumab govitecan se lie sélectivement aux récepteurs Trop-2 qui sont exprimés sur les cellules cancéreuses.

Qui bénéficie du Trodelvy?

Le Trodelvy est déjà sur le marché, accessible dans le cadre d’autorisation temporaire d’utilisation nominative depuis le 4 novembre 2020 et d’autorisation d’accès compassionnel depuis le 1er juillet 2021, pour un nombre limité de patientes présentant un cancer du sein métastatique triple négatif ayant précédemment reçu au moins 2 lignes de traitement en situation avancée ou métastatique avec échec.