Une nouvelle variante de Covid en forte poussée !

Le Covid est-il vraiment de retour ? À l’approche de l’hiver, un nombre croissant de Suisses se retrouvent handicapés par des symptômes ressemblant à ceux de la grippe. L’incertitude quant à savoir s’il s’agit d’une grippe, d’un simple rhume ou d’une Covid s’est atténuée, et de nombreuses personnes n’ont plus besoin de tests pour confirmer leur état. Le biologiste allemand Ulrich Elling lance un avertissement sévère sur le réseau social X (anciennement Twitter) : « Nous nous dirigeons vers l’une des vagues de Covid les plus importantes jamais enregistrées ».

Une nature dynamique des variantes de Covid !

Critiquant le manque de surveillance dans les pays européens, M. Elling, qui enseigne et mène des recherches à l’Institut de biotechnologie moléculaire de l’Académie autrichienne des sciences, insiste sur la nature dynamique des variantes de Covid. Il estime que la fatigue de la pandémie a entraîné un niveau de surveillance extrêmement faible.

En Suisse, les données récentes de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en date du 14 novembre indiquent une augmentation de la charge virale dans les eaux usées. Cette tendance alarmante a incité le biologiste suisse Dominik Steiger à exprimer son inquiétude sur le réseau X, notant une « augmentation surréaliste de la prévalence dans les eaux usées entre le 12 et le 14 novembre ». Il souligne que certaines installations rapportent les valeurs les plus élevées jamais mesurées, toutes en forte hausse. Prenant l’exemple de la région de Zurich, Steiger affirme qu’une personne sur 60 est infectée chaque semaine ».

Une variante non menaçante !

L’OFSP reconnaît la prévalence croissante de la nouvelle variante Covid BA.2.86, un descendant d’Omicron, également connu sous le nom de « Pirola ». Toutefois, la situation actuelle diffère sensiblement de celle des années pandémiques 2020 et 2021. Selon les dernières informations, cette variante n’est pas considérée comme particulièrement dangereuse.

Ulrich Elling concède : « Nous ne prévoyons pas d’engorgement des unités de soins intensifs, mais pour le reste, tout se passe comme d’habitude. » Il conseille : « Il serait prudent de se faire vacciner récemment, de porter un masque et de faire preuve de prudence. En outre, il faut garder à l’esprit que pour les personnes vaccinées, il n’y a pas eu de primo-infection de facto.

Est-il recommandé de remettre le masque pour éviter la nouvelle vague Du Covid?

La recrudescence des cas appelle des mesures de précaution renforcées afin d’enrayer la propagation du virus. Le réajustement régulier des masques permet aux individus de maintenir efficacement leur barrière protectrice tout au long des périodes d’exposition potentielles.

Et contrairement à la croyance populaire, le Covid n’est pas un simple rhume ».