Santé

Comment soulager la douleur de la spondylarthrite ankylosante ?

La spondylarthrite ankylosante (SA) est une maladie rhumatismale, ce qui fait de la douleur la manifestation la plus commune et la plus gênante de cette maladie. Dans cet article, vous allez découvrir comment soulager la douleur de la spondylarthrite ankylosante.

Où se situe la douleur ?

La douleur la plus caractéristique de la spondylarthrite ankylosante est la douleur située dans le bas de la colonne vertébrale, aux articulations sacro-iliaques.

La douleur de le SA peut gagner aussi avec le temps :

  • le haut du dos,
  • les vertèbres cervicales,
  • le bassin,
  • la cage thoracique ( entre le sternum et les clavicules et/ou entre le sternum et les côtes),
  • les articulations des membres inférieurs (hanches, genoux, chevilles),
  • les enthèses du talon ou de la plante du pied,
  • l’ensemble d’un doigt ou d’un orteil.

Comment traiter la spondylarthrite ankylosante ?

Le traitement de la SA n’est pas si simple ; il requiert une prise en charge complète comprenant : un traitement médical, la médecine de réadaptation en plus de quelques mesures sociales.

Cette prise en charge vise à :

  • diminuer l’inflammation,
  • soulager la douleur,
  • prévenir d’éventuelles complications,
  • améliorer la qualité de vie du patient.

Comment soulager la douleur ?

Le traitement de la douleur engendrée par une spondylarthrite ankylosante est un traitement symptomatique puisqu’elle peut, avec le développement de la maladie et si elle n’est pas traitée efficacement, entraver sérieusement la qualité de vie physique et sociale de la personne affectée. Le traitement peut alors comprendre :

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

C’est le traitement de base de la maladie mais qui doit être aussi le plus court possible à cause de ses effets secondaires (vertiges, nausées, douleurs ou brûlures d’estomac, ulcère ou hémorragie du tube digestif, réactions allergiques, insuffisance rénale). Il aide à bloquer l’inflammation.

Les antalgiques

Ce sont des médicaments destinés à réduire l’intensité des douleurs.

Les corticostéroïdes

Ils peuvent être administrés pour soulager des douleurs intenses dans les articulations puisqu’ils agissent sur l’inflammation en bloquant l’action du système immunitaire. Ils sont utilisés soit sous forme d’une infiltration dans la zone douloureuse, au niveau d’une articulation, soit par voie orale.

Les anti-inflammatoires et les corticoïdes ne doivent jamais être pris qu’après une prescription médicale.

Les biomédicaments

Votre médecin peut vous prescrire des biomédicaments (un médicament fabriqué par une cellule ou un organisme vivant), dont on cite :

  • les anti-TNF alpha : indiqués en cas d’échec des autres thérapies ou pour les formes sévères et actives de SA, ils ne peuvent être prescrit qu’après un bilan préalable et sous surveillance très stricte (Remicade ®, Enbrel ®, Humira ® …) ;
  • le sécukinumab (Cosentyx ®), un anticorps monoclonal anti-Interleukine-17 entièrement humain, administré par voie sous-cutanée lorsque la spondylarthrite ankylosante est active et que les autres traitements sont inefficaces.

Des suppléments en magnésium, en vitamine B et D peuvent être utilisés.

Et quel traitement naturel pour la douleur de spondylarthrite ankylosante?

Pour soulager les douleurs articulaires, il existe plusieurs remèdes naturels : quelques huiles essentielles qui peuvent être appliquées comme massage local sur les zones douloureuses ou bien des plantes médicinales à consommer sans risque d’effets secondaires …

  • Un mélange des huiles essentielles de Gaulthérie Odorante (30 gouttes), d’Eucalyptus Citronné (30 gouttes), de Lavandin Super (30 gouttes) et de Macérât Huileux d’Arnica (120 gouttes) ;
  • L’Arnica, utilisé en huile essentielle ou en crème, il soulage les douleurs articulaires et les tensions musculaires ;
  • Le curcuma, c’est un anti-inflammatoire efficace qui peut être consommé par voie orale ou appliqué en local en pommade ;
  • L’Oméga 3 (EPA et DHA), présent dans les les poissons gras, est efficace contre l’inflammation ;
  • Un bain chaud-froid pour soulager les douleurs : l’eau froide permet de diminuer la douleur et l’inflammation et l’eau chaude soulage les tensions musculaires.